Le titre ci-dessus fait appel à mes lecteurs de langue et culture française. Je leur demande d'être indulgents et compréhensifs à mon égard pour le façon dont je "manie" cette langue, devenue la mienne voici bientôt 60 ans.

En effet le français n'est pas ma langue maternelle, d'où des fautes d'orthographe, de composition des phrases et autres. Ce manque d'éducation est dû au fait que dans mon école, en Allemagne et du temps d'Adolf Hitler, on n'enseignait pas des langues étrangères au peuple. il ne me restait d'autre issue, lors de ma venue en France en 1946, que d'apprendre la langue de Molière par mes propres moyens.

Merci de ne pas me juger trop sévèrement.

Henri Sturges