Henri n'animera malheureusement plus ce blog qui lui avait permis, durant de cours moments, de ne plus penser au mal qui le rongeait.

RG